« L’homme qui répare les femmes »

Laisser un commentaire
Art, Engagement, Social

A travers cet article, je souhaite rendre hommage à un grand homme, le Dr Denis Mukwege, et marquer mon soutien aux milliers de femmes et d’enfants congolais qui ont vécu les pires atrocités depuis plus de 20 ans dans la région du Sud-Kuvi en République démocratique du Congo. A mon humble niveau, je souhaite sensibiliser et informer toute personne qui lira cet article au sujet de ce drame qui touche des femmes et des enfants victimes de systèmes économique et politique absurdes et malsains.

Dr Denis Mukwege, gynécologue rendu célèbre mondialement pour les soins administrés aux femmes victimes des violences sexuelles dans les provinces du Nord et Sud Kivu en RDC. Photo Facebook Page de We want 2013 Nobel Peace Prize for Dr Denis Mukwege (Octobre 2012)

Dernièrement, à l’occasion de l’ouverture du festival FIFDA à Paris, j’ai assisté à la projection en avant-première du film documentaire « L’homme qui répare les femmes » de Thierry Michel et Colette Braeckman. Après la projection de ce film et le débat qui s’en suivit, j’ai été profondément touchée par le sort de ces femmes et de ces enfants, et il m’a semblé plus que nécessaire de parler de cette tragédie. Il est temps que l’on brise le silence autour de ce génocide, lié au conflit touchant depuis 20 ans l’Est de la RDC et occasionnant plus de 6 millions de morts. Le Congo compte parmi les pays les plus pauvres de la planète, bien que possédant un sous-sol extrêmement riche, mais qui se voit pillé de toute part. Pour information, ce pays attire les multinationales qui souhaitent récupérer une denrée rare, le coltan, permettant de fabriquer nos smartphones, ordinateurs, etc… Ces sociétés se sont associées aux armées de l’Ouganda, du Rwanda, du Burundi et de la RDC qui occupaient la Province orientale et la région du Kivu, à l’est du pays afin d’avoir accès tranquillement à cette ressource. Pour cela, des milliers de femmes et d’enfants ont été violés afin de terroriser la population congolaise, les poussant à fuir le territoire. Ce film révèle que le viol est utilisé comme une arme de guerre puissante et destructrice, une véritable atteinte à l’Humanité. Ainsi, ce film poignant retrace les horreurs qui ont frappé ces femmes et ces enfants congolais et raconte comment un homme courageux, le Dr Mukwege a soigné ces femmes pendant toutes ces années au péril de sa vie et de celle de sa famille.

Alors que des hommes sans coeur, ni âme détruisent la vie, le corps de femmes, un homme, le Dr Mukwege tel un ange en blouse blanche de médecin, ainsi que le décrit sa maman dans le film, vient secourir ces femmes, réparer leur féminité et les aider à reconstruire leur vie. Il devient le porte-parole de cette communauté de femmes sur la scène internationale, recevant des prix et des honneurs pour sa bravoure, et fait connaître leur situation à l’ONU, à la fondation Clinton, à la fondation Chirac… A ce jour, il est menacé de mort et vit dorénavant cloîtré dans son hôpital de Bukavu, sous la protection des Casques bleus. Cependant, il n’est plus seul à lutter. A ses côtés, ces femmes auxquelles il a rendu leur intégrité physique et leur dignité, devenues grâce à lui de véritables activistes de la paix, assoiffées de justice, se battent et vont de l’avant pour faire bouger les choses. L’une d’entre elles donne son témoignage et affirme qu’elle souhaite faire des études de médecine afin de pouvoir soigner elle aussi des femmes abusées.

le_docteur_denis_mukwege_re_oit_le_prix_sakharov_2014

Lors du débat, le message fort qui est ressorti, c’est qu’il est fondamental de parler de ce qui se passe là-bas, d’agir d’une manière ou d’une autre pour que ces atrocités cessent. Le film sortira en France en 2016. D’ici là, je vous invite donc à utiliser vos téléphones et ordinateurs pour partager cette information aux personnes qui vous entourent, afin que tous ces supports de communication puissent servir à faire le bien après avoir fait tant de mal. Soutenons ces femmes et enfants en diffusant cette histoire le plus possible et agissez si vous le pouvez via la Fondation Panzi du Dr Mukwege ou par tout autre biais! Faites entendre la voix de ces femmes et de ces enfants. Merci à tous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s