Boyhood, un film magistral

comment 0
Inspiration

Dernièrement, j’ai eu la chance de voir un film incroyable et unique en son genre, une vraie pépite. Il s’agit de Boyhood. Un film réaliste, authentique qui retrace la vie et l’évolution d’une famille banale notamment à travers le regard du jeune Masson de l’âge de six ans au début du film et qui atteint sa majorité au dénouement. Il vit avec sa sœur et sa mère, séparée de son père. Tous les plus grands moments de sa vie sont évoqués : l’enfance, l’adolescence, l’amour, l’amitié, l’insouciance, les choses simples et les choix importants qui rythment sa jeunesse et le préparent à devenir adulte… Expérience inédite : le réalisateur Richard Linklater filme Ethan Hawke, Patricia Arquette, Ellar Coltrane et les autres acteurs durant une période de 12 années de leur existence.

Pendant 2h45 de métrage, il parvient à sublimer « les petits riens de la vie » et à suggérer à l’écran le temps qui passe subtilement. Devant nos yeux défilent des images manifestant les transformations physiques et psychologiques des personnages nous permettant de nous attacher profondément à eux. Tout un chacun peut se retrouver dans ce film, tellement proche du réel, qui raconte la vie telle qu’elle est sans trucage ou coup de théâtre improbable. Bien que le film puisse par moment sembler un peu long, il incarne parfaitement les langueurs de la vie, les moments de désert qui nous semblent interminables.

Boyhood-2014-2

D’ailleurs, dans une interview, Patricia Arquette confie que ce film a été écrit à partir des expériences de la vie de chacun des membres du tournage. Un vrai melting pot d’émotions !

Personnellement, j’ai apprécié les remises en question de Masson, la manière dont il essaye de donner un sens à sa vie et son désir de ne pas entrer « bêtement » dans un système, mais de le remettre en cause.

La scène qui m’a le plus marquée se situe vers la fin du film, lorsque Masson quitte la maison pour aller à la fac. On voit la mère qui fond en larmes, réalisant qu’une grande partie de sa vie s’achève à ce moment précis ; finalement elle attendait quelque chose de plus, mais il n’y a rien de plus… La vie n’est qu’une succession d’étapes, sans retour possible, et Boyhood le démontre magistralement. Apprécions chaque instant comme si c’était le dernier…

Laisser un commentaire